Je suis un souvenir

Un très court, écrit pour le Nikon Film Festival mais jamais tourné.

EXT. RUE – JOUR

THOMAS marche dans la rue, un bouquet de fleurs à la main. Il passe devant YVAN, adossé à un mur, qui joue sur son portable. THOMAS s’arrête, le regarde, semble hésiter et va vers lui. Lorsqu’il est arrivé devant lui, YVAN lève la tête.

YVAN
Tiens, un revenant !

THOMAS
Salut

YVAN
(souriant)
Comment ça va ? Je croyais que t’avais déménagé, ça fait des semaines que je t’ai pas vu dans le coin !

THOMAS
(sourire gêné)
Ouais, je sais… J’ai trouvé un boulot et…

THOMAS s’interrompt de lui-même, ne trouvant pas ses mots. YVAN remarque le bouquet, toujours avec un léger sourire aux lèvres.

YVAN
Du boulot ? C’est pas plutôt une meuf que tu t’es trouvée

THOMAS regarde le bouquet, et répond par un sourire gêné.

YVAN
J’espère qu’elle est vraiment formidable, pour te faire oublier tes potes…

THOMAS
Désolé… Je voulais venir, mais j’ai vraiment été débordé…

YVAN
T’aurais pu la ramener ici, et me la présenter ! Je l’aurais pas mangée, hein…

THOMAS
Mais puisque je te dis que j’ai pas eu le temps de passer !

YVAN
Ca va, t’énerve pas… Je suis content de te voir en tout cas. Alors, quoi de neuf ?

THOMAS
Depuis la dernière fois ? Je bosse, sur Paris. Donc beaucoup trop de temps de trajet, et pas assez pour voir les copains…

YVAN
T’as pas besoin de passer tous les trois jours non plus, tu sais… Tant que tu m’oublies pas… Et ces fleurs alors, c’est pour qui ?

Le téléphone de THOMAS sonne. Il regarde, soupire, et décroche, en tournant le dos à YVAN. C’est une voix de FEMME.

FEMME(V.O)
T’es en retard !

THOMAS
(soupire)
Je sais… J’arrive dans cinq minutes.

THOMAS raccroche. Il se tourne vers YVAN.

THOMAS
Ces fleurs… Tu vas rire, elles sont pour toi.

THOMAS se penche et dépose le bouquet par terre, contre le mur, sous une plaque commémoratrice. Quelqu’un est mort ici, d’un accident de moto. YVAN a disparu.

THOMAS
Il faut que j’y aille… Et te fais pas de soucis, je t’oublie pas. A bientôt…

Il sourit, mélancolique, tout en regardant la plaque. Puis il fait demi-tour et repart.

Alors qu’il marche dans la rue, YVAN le regarde de loin. Il sourit.

FIN